Dans ma trousse à Utopies

Publié: 18 mars 2012 dans Carnet de route - Road notes

A l’image de millions d’autres jeunes depuis plusieurs décennies, j’ai découvert l’éducation populaire au tournant de l’adolescence. Bien que celle-ci ait été présente dans ma vie depuis l’enfance, je n’ai pris conscience de son existence qu’à seize ans, lorsque je me suis vu confié mes premières responsabilités au sein des Éclaireurs Éclaireuses de France, association reconnue d’Éducation Populaire, héritière d’un longue tradition du scoutisme laïque. J’ai alors appris qu’un mouvement de jeunesse pouvait revendiquer des valeurs, accompagner des personnes dans un cheminement intellectuel, former à la prise de parole en public, au débat d’idées, bref, offrir les bases d’une culture de la démocratie. Impressionné par le potentiel politique d’un tel mouvement, j’ai continué à me former dans ce sens, d’abord au sein des EEDF, puis vers d’autres associations, représentantes des diverses grandes fédérations d’une éducation populaire alors en plein renouveau. En effet, après la période sombre des années 80, de l’avènement d’un ultralibéralisme financier qui avait tranquillement détruit bon nombre de valeurs sociales et d’idéologies politiques alternatives, les différents mouvements d’éducation populaire redressaient la tête en même temps que renaissait la contestation au niveau mondial. D’antimondialistes, les tenants internationaux d’une lutte acharnée contre le capitalisme sous son visage le plus cynique allaient se définir « altermondialistes », c’est à dire constructeurs d’une autre société globale, où la compétition acharnée et les eaux froides de l’individualisme guerrier seraient contre-balancées par plus d’entraide, plus de partage, plus de liberté… Pour paraphraser le philosophe Patrick Viveret : Opposer les coopérateurs ludiques aux guerriers puritains.

Ainsi, mon parcours associatif est intimement mêlé à un cheminement intellectuel empreint de ces valeurs.

Par cette démarche, je me situe volontairement dans un courant de pensée minoritaire, mais en pleine expansion. Nous défendons l’idée que l’état du monde n’est pas celui qui convient à l’établissement pérenne de sociétés et de peuples vivant heureux sur Terre. Inspirés par les critiques et les commentaires avisés de penseurs historiques, nous voulons vivre notre époque en affirmant nos valeurs le plus fort possible. Ce faisant, nous organisons le quotidien, la collectivité, les personnes ainsi que leurs projets, dans le but de laisser aux générations futures la possibilité de nous regarder comme ayant été celles et ceux qui ont œuvré pour tirer l’humanité vers le haut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s